3ème Conférence annuelle du nautisme et de la plaisance : La filière nautique, un acteur maritime de premier plan

 

Réunis au sein de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP), les quatre familles du nautisme (industrie et services, ports de plaisance, usagers et monde sportif) ont réaffirmé leur unité et leur volonté de conduire collectivement des projets.

« De notre diversité est née une vision et une force commune d’anticipation » a déclaré Yves Lyon-Caen, Président de la CNP, en ouverture de la 3ème édition de sa Conférence annuelle.

 

Le Comité Nautisme et Plaisance, un cadre de travail innovant et une nouvelle relation de confiance publique-privée.

A quelques jours du prochain comité Interministériel de la Mer (CIMER) présidé par le Premier ministre, Vincent Bouvier, Secrétaire Général de la Mer (SG Mer) a souligné que « le nautisme est désormais pleinement pris en compte dans la dynamique inter ministérielle » à travers le Comité Nautisme et Plaisance.  Née il y a un an, cette formation innovante offre aux acteurs de la filière, aux administrations et aux régions littorales un espace de dialogue, de concertation et de travail et instaure « un lien de confiance entre les acteurs privés et publics » pour reprendre les mots du SG Mer.

Fruit de ce travail, les vice-présidents de la CNP ont présenté les avancées obtenues concrètement et notamment :

- la mise en place de la 1ère filière mondiale de déconstruction des bateaux au 1er trimestre 2019 ;

- les travaux sur le poids économique de la filière nautique engagés dans plusieurs régions (Pays de Loire, Occitanie, Sud PACA…) qui mèneront en 2020 à la mise en place d’un observatoire permanent des retombées économiques du nautisme sur le littoral métropolitain ;

- le travail sur une nouvelle organisation du sport associant les acteurs économiques et sociaux-éducatifs aboutissant à la mise en place d’une expérimentation en Région Bretagne ;

- la prise en compte de l’importance du sujet des dragages pour les ports de plaisance, central pour leur équilibre économique ;

- la volonté des usagers de développer une pêche de loisirs en mer durable et écoresponsable et de mettre en œuvre les axes de la charte d’engagements et d’objectifs signée en 2010.

 

Les enjeux environnementaux au cœur des préoccupations des acteurs pour 2019.

Ports propres, navires à moindre impact, déconstruction, usages durables, réforme fiscale, éducation à l’eau… la feuille de route pour 2019 est dense.

La préservation du milieu est une nécessité pour un développement harmonieux de la filière nautique. La CNP appelle à favoriser l’essor d’une nouvelle « génération nautique » par une politique puissante de développement d’éducation à l’eau reposant sur un partenariat public – privé.

 

L’évolution de la fiscalité de la plaisance (DAFN) annoncée par le Gouvernement devra répondre au développement durable de la filière. La CNP appelle à moderniser cette fiscalité pour qu’elle puisse participer à l’économie de la filière et qu’elle contribue pleinement à la transition durable.  

Le potentiel des eaux intérieures et du nautisme ultra marin doit se développer. La CNP élargira ses travaux à ces « nouvelles frontières » qui renforcent la dynamique nautique française.

 

Mutation nécessaire des ports de plaisance, les élus locaux doivent se saisir de l’enjeu économique et social des infrastructures et participer activement à l'essor portuaire. La CNP appelle le gouvernement à sécuriser juridiquement les autorisations d’occupation temporaire (AOT) du domaine public maritime.

Afin de mieux préserver les ressources halieutiques, la CNP appelle les services de l’Etat à mettre en œuvre pour les espèces menacées la recommandation des associations et fédérations d’usagers d’une déclaration obligatoire et gratuite des pêcheurs de loisirs.

 

La planification maritime, entrera en juin prochain dans une phase d’écriture des projets territoriaux. Au-delà des concepts, la CNP entend travailler au sein du Comité du nautisme et de la Plaisance à la mise en place d’une politique de moyens dédiés.

 

 

La communauté nautique s’est donné rendez-vous aux prochaines Assises du Nautisme et de la Plaisance en avril prochain. 

 

 

1ères Assises Nationales du Nautisme et de la Plaisance

UN SUCCÈS QUI RENFORCE L’UNITÉ DE LA FILIÈRE FRANÇAISE

 

Se rassembler pour construire ensemble l’avenir du secteur

 

La première édition des Assises Nationales du Nautisme et de la Plaisance organisée par le groupe Ouest-France en partenariat avec la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) le 29 et 30 mai a réuni plus de 450 professionnels de la filière autour d’un programme dense de conférences. Planification maritime, innovations, développement touristique, conquête de nouveaux marchés, export, accès à la pratique à tout âge… la filière française s’est rassemblée en Nouvelle Aquitaine pour passer en revue les atouts et les défis à venir du nautisme français au sein des quatre familles qui composent la CNP.

 

La valeur économique réelle du secteur et la liberté des pratiquants

 

Le poids socio-économique du nautisme est aujourd’hui estimé aujourd’hui à + de 15 milliards € pour 120.000 à 140 000 emplois. Des démarches sont actuellement en cours, pour que la France puisse être dotée d’un observatoire de la contribution économique à horizon 2020. Soulignant l’unité de la famille, les acteurs de la Confédération ont rappelé que cette synergie était née pour garantir la liberté de la pratique de chacun. Une attention particulière est aujourd’hui prêtée à la planification maritime menée par l’Etat pour que cette démarche soit source de développements et non de contraintes.

 

L’implication de la communauté nautique dans la préservation du milieu marin

 

Chaque famille nautique a souligné les avancées ces dernières années du secteur pour allier développement socio-économique et préservation du milieu marin. L’envie des acteurs d’aller encore plus loin est manifeste. Des projets éducatifs et sportifs innovants, favorisant un déploiement vertueux du nautisme de loisirs, sont actuellement en cours.  Gestionnaires de ports, association d’usagers ou industriels développent aujourd’hui des solutions plus respectueuses de l’environnement marin. Partout, les professionnels appellent à une meilleure dynamique fondée sur le dialogue, la concertation et le respect.

 

Des pratiques nautiques Françaises en mutation

 

Avec plus de 11 millions de pratiquants, 400 ports de plaisance, 10.000 structures et prestataires d’activités, une filière sportive expérimentée et une industrie qui exporte à 75% sa production, la France est résolument un pays nautique. En métropole comme en outre-mer, le secteur français dispose de nombreux atouts pour développer son attractivité et partir à la conquête de nouveaux pratiquants. Dans ce contexte, les ports de plaisance se transforment pour devenir des centres névralgiques de développement territorial, les industries se tournent vers l’avenir en développant des bateaux intelligents, les usagers ou le secteur sportif diversifient leurs supports, proposent la multi activité pour séduire les jeunes ou présentent des nouveaux accès à la plaisance. Nouveaux services, faciliter l’accès à la pratique ou adaptation de l’offre aux demandes des primo-pratiquants comme des anciens naviguant … sont autant d’enjeux qui engagent la filière à se rassembler pour se moderniser et innover.

 

Un rendez-vous en Région qui vient compléter le travail de la CNP

 

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance se félicite du succès de cette première édition qui complète son rendez-vous annuel (la conférence annuelle du nautisme et de la plaisance) et permet de présenter en Région, le travail qu’elle réalise désormais dans le cadre du Comité Nautisme et Plaisance, instance interministérielle qu’elle co préside avec le SG MER. La CNP remercie l’ensemble des participants et tout particulièrement son partenaire, le Groupe Ouest France, pour la qualité de son organisation.

 

La CNP entend désormais travailler à une deuxième édition, résolument tournée vers la prospective et l’ouverture à l’international. 

0 commentaires

Première Conférence Annuelle du Nautisme et de la Plaisance : un axe stratégique de développement des Territoires

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) a organisé sa 1ère conférence à Paris.

Rassemblant 23 fédérations et associations, la Confédération représente 9 millions de pratiquants réguliers et occasionnels, 90 000 licenciés de fédérations sportives, 50 000 salariés travaillant dans 5 000 entreprises et plus de 500 ports de plaisance.

Lire la suite 0 commentaires

Le site de la Confédération est lancé

Amené à remplacer merlibre.fr, le site www.confederationnautisme.fr est lancé. Suivez-notre actualité et les grands événements de la Confédération comme la 1ère conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance qui se tiendra le 12 octobre à Paris.

0 commentaires

2ème assemblée générale de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance

 Réunis en assemblée générale, le 4 février,  les vingt et un membres de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance ont réaffirmé leur souhait de mieux faire entendre la voix de la communauté nautique auprès des pouvoirs publics.

 

Lire la suite 0 commentaires

Avenir de la SNSM : très concernée, la Confédération du Nautisme et de la Plaisance est prête à faire des propositions

Le 29 janvier dernier, Monsieur le Premier Ministre a initié une mission d'étude sur la pérennisation du modèle économique de la SNSM. Cette association qui mobilise plusieurs milliers de bénévoles au service du sauvetage des vies humaines en mer est en effet confrontée à une exigence de qualité croissante, quand la part des soutiens publics qui lui sont accordés diminue sensiblement et régulièrement.

Lire la suite 1 commentaires

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance est officiellement créée

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance a officiellement été lancée mardi 27 octobre. Composée à ce jour de 21 membres, la Confédération a désigné son équipe dirigeante :

  • Monsieur Yves LYON-CAEN, Président - Président de la Fédération des industries nautiques ;
  • Monsieur Serge PALLARES, Vice-Président - Président de la Fédération Française des Ports de Plaisance ;
  • Monsieur Jean KIFFER, Vice-Président et Secrétaire - Président de l’Alliance Française pour la Promotion de la Pêche Plaisance (FNPPSF, FFPM, FCSMP) - AF3P ;
  • Monsieur Jean KERHOAS, Vice-Président et Trésorier - Vice-Président de la Fédération Française de Voile.
Lire la suite 0 commentaires

3ème Conférence annuelle du nautisme et de la plaisance : La filière nautique, un acteur maritime de premier plan

 

Réunis au sein de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP), les quatre familles du nautisme (industrie et services, ports de plaisance, usagers et monde sportif) ont réaffirmé leur unité et leur volonté de conduire collectivement des projets.

« De notre diversité est née une vision et une force commune d’anticipation » a déclaré Yves Lyon-Caen, Président de la CNP, en ouverture de la 3ème édition de sa Conférence annuelle.

 

Le Comité Nautisme et Plaisance, un cadre de travail innovant et une nouvelle relation de confiance publique-privée.

A quelques jours du prochain comité Interministériel de la Mer (CIMER) présidé par le Premier ministre, Vincent Bouvier, Secrétaire Général de la Mer (SG Mer) a souligné que « le nautisme est désormais pleinement pris en compte dans la dynamique inter ministérielle » à travers le Comité Nautisme et Plaisance.  Née il y a un an, cette formation innovante offre aux acteurs de la filière, aux administrations et aux régions littorales un espace de dialogue, de concertation et de travail et instaure « un lien de confiance entre les acteurs privés et publics » pour reprendre les mots du SG Mer.

Fruit de ce travail, les vice-présidents de la CNP ont présenté les avancées obtenues concrètement et notamment :

- la mise en place de la 1ère filière mondiale de déconstruction des bateaux au 1er trimestre 2019 ;

- les travaux sur le poids économique de la filière nautique engagés dans plusieurs régions (Pays de Loire, Occitanie, Sud PACA…) qui mèneront en 2020 à la mise en place d’un observatoire permanent des retombées économiques du nautisme sur le littoral métropolitain ;

- le travail sur une nouvelle organisation du sport associant les acteurs économiques et sociaux-éducatifs aboutissant à la mise en place d’une expérimentation en Région Bretagne ;

- la prise en compte de l’importance du sujet des dragages pour les ports de plaisance, central pour leur équilibre économique ;

- la volonté des usagers de développer une pêche de loisirs en mer durable et écoresponsable et de mettre en œuvre les axes de la charte d’engagements et d’objectifs signée en 2010.

 

Les enjeux environnementaux au cœur des préoccupations des acteurs pour 2019.

Ports propres, navires à moindre impact, déconstruction, usages durables, réforme fiscale, éducation à l’eau… la feuille de route pour 2019 est dense.

La préservation du milieu est une nécessité pour un développement harmonieux de la filière nautique. La CNP appelle à favoriser l’essor d’une nouvelle « génération nautique » par une politique puissante de développement d’éducation à l’eau reposant sur un partenariat public – privé.

 

L’évolution de la fiscalité de la plaisance (DAFN) annoncée par le Gouvernement devra répondre au développement durable de la filière. La CNP appelle à moderniser cette fiscalité pour qu’elle puisse participer à l’économie de la filière et qu’elle contribue pleinement à la transition durable.  

Le potentiel des eaux intérieures et du nautisme ultra marin doit se développer. La CNP élargira ses travaux à ces « nouvelles frontières » qui renforcent la dynamique nautique française.

 

Mutation nécessaire des ports de plaisance, les élus locaux doivent se saisir de l’enjeu économique et social des infrastructures et participer activement à l'essor portuaire. La CNP appelle le gouvernement à sécuriser juridiquement les autorisations d’occupation temporaire (AOT) du domaine public maritime.

Afin de mieux préserver les ressources halieutiques, la CNP appelle les services de l’Etat à mettre en œuvre pour les espèces menacées la recommandation des associations et fédérations d’usagers d’une déclaration obligatoire et gratuite des pêcheurs de loisirs.

 

La planification maritime, entrera en juin prochain dans une phase d’écriture des projets territoriaux. Au-delà des concepts, la CNP entend travailler au sein du Comité du nautisme et de la Plaisance à la mise en place d’une politique de moyens dédiés.

 

 

La communauté nautique s’est donné rendez-vous aux prochaines Assises du Nautisme et de la Plaisance en avril prochain. 

 

 

1ères Assises Nationales du Nautisme et de la Plaisance

UN SUCCÈS QUI RENFORCE L’UNITÉ DE LA FILIÈRE FRANÇAISE

 

Se rassembler pour construire ensemble l’avenir du secteur

 

La première édition des Assises Nationales du Nautisme et de la Plaisance organisée par le groupe Ouest-France en partenariat avec la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) le 29 et 30 mai a réuni plus de 450 professionnels de la filière autour d’un programme dense de conférences. Planification maritime, innovations, développement touristique, conquête de nouveaux marchés, export, accès à la pratique à tout âge… la filière française s’est rassemblée en Nouvelle Aquitaine pour passer en revue les atouts et les défis à venir du nautisme français au sein des quatre familles qui composent la CNP.

 

La valeur économique réelle du secteur et la liberté des pratiquants

 

Le poids socio-économique du nautisme est aujourd’hui estimé aujourd’hui à + de 15 milliards € pour 120.000 à 140 000 emplois. Des démarches sont actuellement en cours, pour que la France puisse être dotée d’un observatoire de la contribution économique à horizon 2020. Soulignant l’unité de la famille, les acteurs de la Confédération ont rappelé que cette synergie était née pour garantir la liberté de la pratique de chacun. Une attention particulière est aujourd’hui prêtée à la planification maritime menée par l’Etat pour que cette démarche soit source de développements et non de contraintes.

 

L’implication de la communauté nautique dans la préservation du milieu marin

 

Chaque famille nautique a souligné les avancées ces dernières années du secteur pour allier développement socio-économique et préservation du milieu marin. L’envie des acteurs d’aller encore plus loin est manifeste. Des projets éducatifs et sportifs innovants, favorisant un déploiement vertueux du nautisme de loisirs, sont actuellement en cours.  Gestionnaires de ports, association d’usagers ou industriels développent aujourd’hui des solutions plus respectueuses de l’environnement marin. Partout, les professionnels appellent à une meilleure dynamique fondée sur le dialogue, la concertation et le respect.

 

Des pratiques nautiques Françaises en mutation

 

Avec plus de 11 millions de pratiquants, 400 ports de plaisance, 10.000 structures et prestataires d’activités, une filière sportive expérimentée et une industrie qui exporte à 75% sa production, la France est résolument un pays nautique. En métropole comme en outre-mer, le secteur français dispose de nombreux atouts pour développer son attractivité et partir à la conquête de nouveaux pratiquants. Dans ce contexte, les ports de plaisance se transforment pour devenir des centres névralgiques de développement territorial, les industries se tournent vers l’avenir en développant des bateaux intelligents, les usagers ou le secteur sportif diversifient leurs supports, proposent la multi activité pour séduire les jeunes ou présentent des nouveaux accès à la plaisance. Nouveaux services, faciliter l’accès à la pratique ou adaptation de l’offre aux demandes des primo-pratiquants comme des anciens naviguant … sont autant d’enjeux qui engagent la filière à se rassembler pour se moderniser et innover.

 

Un rendez-vous en Région qui vient compléter le travail de la CNP

 

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance se félicite du succès de cette première édition qui complète son rendez-vous annuel (la conférence annuelle du nautisme et de la plaisance) et permet de présenter en Région, le travail qu’elle réalise désormais dans le cadre du Comité Nautisme et Plaisance, instance interministérielle qu’elle co préside avec le SG MER. La CNP remercie l’ensemble des participants et tout particulièrement son partenaire, le Groupe Ouest France, pour la qualité de son organisation.

 

La CNP entend désormais travailler à une deuxième édition, résolument tournée vers la prospective et l’ouverture à l’international. 

0 commentaires

Première Conférence Annuelle du Nautisme et de la Plaisance : un axe stratégique de développement des Territoires

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) a organisé sa 1ère conférence à Paris.

Rassemblant 23 fédérations et associations, la Confédération représente 9 millions de pratiquants réguliers et occasionnels, 90 000 licenciés de fédérations sportives, 50 000 salariés travaillant dans 5 000 entreprises et plus de 500 ports de plaisance.

Lire la suite 0 commentaires

Le site de la Confédération est lancé

Amené à remplacer merlibre.fr, le site www.confederationnautisme.fr est lancé. Suivez-notre actualité et les grands événements de la Confédération comme la 1ère conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance qui se tiendra le 12 octobre à Paris.

0 commentaires

2ème assemblée générale de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance

 Réunis en assemblée générale, le 4 février,  les vingt et un membres de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance ont réaffirmé leur souhait de mieux faire entendre la voix de la communauté nautique auprès des pouvoirs publics.

 

Lire la suite 0 commentaires

Avenir de la SNSM : très concernée, la Confédération du Nautisme et de la Plaisance est prête à faire des propositions

Le 29 janvier dernier, Monsieur le Premier Ministre a initié une mission d'étude sur la pérennisation du modèle économique de la SNSM. Cette association qui mobilise plusieurs milliers de bénévoles au service du sauvetage des vies humaines en mer est en effet confrontée à une exigence de qualité croissante, quand la part des soutiens publics qui lui sont accordés diminue sensiblement et régulièrement.

Lire la suite 1 commentaires

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance est officiellement créée

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance a officiellement été lancée mardi 27 octobre. Composée à ce jour de 21 membres, la Confédération a désigné son équipe dirigeante :

  • Monsieur Yves LYON-CAEN, Président - Président de la Fédération des industries nautiques ;
  • Monsieur Serge PALLARES, Vice-Président - Président de la Fédération Française des Ports de Plaisance ;
  • Monsieur Jean KIFFER, Vice-Président et Secrétaire - Président de l’Alliance Française pour la Promotion de la Pêche Plaisance (FNPPSF, FFPM, FCSMP) - AF3P ;
  • Monsieur Jean KERHOAS, Vice-Président et Trésorier - Vice-Président de la Fédération Française de Voile.
Lire la suite 0 commentaires

3ème Conférence annuelle du nautisme et de la plaisance : La filière nautique, un acteur maritime de premier plan

 

Réunis au sein de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP), les quatre familles du nautisme (industrie et services, ports de plaisance, usagers et monde sportif) ont réaffirmé leur unité et leur volonté de conduire collectivement des projets.

« De notre diversité est née une vision et une force commune d’anticipation » a déclaré Yves Lyon-Caen, Président de la CNP, en ouverture de la 3ème édition de sa Conférence annuelle.

 

Le Comité Nautisme et Plaisance, un cadre de travail innovant et une nouvelle relation de confiance publique-privée.

A quelques jours du prochain comité Interministériel de la Mer (CIMER) présidé par le Premier ministre, Vincent Bouvier, Secrétaire Général de la Mer (SG Mer) a souligné que « le nautisme est désormais pleinement pris en compte dans la dynamique inter ministérielle » à travers le Comité Nautisme et Plaisance.  Née il y a un an, cette formation innovante offre aux acteurs de la filière, aux administrations et aux régions littorales un espace de dialogue, de concertation et de travail et instaure « un lien de confiance entre les acteurs privés et publics » pour reprendre les mots du SG Mer.

Fruit de ce travail, les vice-présidents de la CNP ont présenté les avancées obtenues concrètement et notamment :

- la mise en place de la 1ère filière mondiale de déconstruction des bateaux au 1er trimestre 2019 ;

- les travaux sur le poids économique de la filière nautique engagés dans plusieurs régions (Pays de Loire, Occitanie, Sud PACA…) qui mèneront en 2020 à la mise en place d’un observatoire permanent des retombées économiques du nautisme sur le littoral métropolitain ;

- le travail sur une nouvelle organisation du sport associant les acteurs économiques et sociaux-éducatifs aboutissant à la mise en place d’une expérimentation en Région Bretagne ;

- la prise en compte de l’importance du sujet des dragages pour les ports de plaisance, central pour leur équilibre économique ;

- la volonté des usagers de développer une pêche de loisirs en mer durable et écoresponsable et de mettre en œuvre les axes de la charte d’engagements et d’objectifs signée en 2010.

 

Les enjeux environnementaux au cœur des préoccupations des acteurs pour 2019.

Ports propres, navires à moindre impact, déconstruction, usages durables, réforme fiscale, éducation à l’eau… la feuille de route pour 2019 est dense.

La préservation du milieu est une nécessité pour un développement harmonieux de la filière nautique. La CNP appelle à favoriser l’essor d’une nouvelle « génération nautique » par une politique puissante de développement d’éducation à l’eau reposant sur un partenariat public – privé.

 

L’évolution de la fiscalité de la plaisance (DAFN) annoncée par le Gouvernement devra répondre au développement durable de la filière. La CNP appelle à moderniser cette fiscalité pour qu’elle puisse participer à l’économie de la filière et qu’elle contribue pleinement à la transition durable.  

Le potentiel des eaux intérieures et du nautisme ultra marin doit se développer. La CNP élargira ses travaux à ces « nouvelles frontières » qui renforcent la dynamique nautique française.

 

Mutation nécessaire des ports de plaisance, les élus locaux doivent se saisir de l’enjeu économique et social des infrastructures et participer activement à l'essor portuaire. La CNP appelle le gouvernement à sécuriser juridiquement les autorisations d’occupation temporaire (AOT) du domaine public maritime.

Afin de mieux préserver les ressources halieutiques, la CNP appelle les services de l’Etat à mettre en œuvre pour les espèces menacées la recommandation des associations et fédérations d’usagers d’une déclaration obligatoire et gratuite des pêcheurs de loisirs.

 

La planification maritime, entrera en juin prochain dans une phase d’écriture des projets territoriaux. Au-delà des concepts, la CNP entend travailler au sein du Comité du nautisme et de la Plaisance à la mise en place d’une politique de moyens dédiés.

 

 

La communauté nautique s’est donné rendez-vous aux prochaines Assises du Nautisme et de la Plaisance en avril prochain. 

 

 

1ères Assises Nationales du Nautisme et de la Plaisance

UN SUCCÈS QUI RENFORCE L’UNITÉ DE LA FILIÈRE FRANÇAISE

 

Se rassembler pour construire ensemble l’avenir du secteur

 

La première édition des Assises Nationales du Nautisme et de la Plaisance organisée par le groupe Ouest-France en partenariat avec la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) le 29 et 30 mai a réuni plus de 450 professionnels de la filière autour d’un programme dense de conférences. Planification maritime, innovations, développement touristique, conquête de nouveaux marchés, export, accès à la pratique à tout âge… la filière française s’est rassemblée en Nouvelle Aquitaine pour passer en revue les atouts et les défis à venir du nautisme français au sein des quatre familles qui composent la CNP.

 

La valeur économique réelle du secteur et la liberté des pratiquants

 

Le poids socio-économique du nautisme est aujourd’hui estimé aujourd’hui à + de 15 milliards € pour 120.000 à 140 000 emplois. Des démarches sont actuellement en cours, pour que la France puisse être dotée d’un observatoire de la contribution économique à horizon 2020. Soulignant l’unité de la famille, les acteurs de la Confédération ont rappelé que cette synergie était née pour garantir la liberté de la pratique de chacun. Une attention particulière est aujourd’hui prêtée à la planification maritime menée par l’Etat pour que cette démarche soit source de développements et non de contraintes.

 

L’implication de la communauté nautique dans la préservation du milieu marin

 

Chaque famille nautique a souligné les avancées ces dernières années du secteur pour allier développement socio-économique et préservation du milieu marin. L’envie des acteurs d’aller encore plus loin est manifeste. Des projets éducatifs et sportifs innovants, favorisant un déploiement vertueux du nautisme de loisirs, sont actuellement en cours.  Gestionnaires de ports, association d’usagers ou industriels développent aujourd’hui des solutions plus respectueuses de l’environnement marin. Partout, les professionnels appellent à une meilleure dynamique fondée sur le dialogue, la concertation et le respect.

 

Des pratiques nautiques Françaises en mutation

 

Avec plus de 11 millions de pratiquants, 400 ports de plaisance, 10.000 structures et prestataires d’activités, une filière sportive expérimentée et une industrie qui exporte à 75% sa production, la France est résolument un pays nautique. En métropole comme en outre-mer, le secteur français dispose de nombreux atouts pour développer son attractivité et partir à la conquête de nouveaux pratiquants. Dans ce contexte, les ports de plaisance se transforment pour devenir des centres névralgiques de développement territorial, les industries se tournent vers l’avenir en développant des bateaux intelligents, les usagers ou le secteur sportif diversifient leurs supports, proposent la multi activité pour séduire les jeunes ou présentent des nouveaux accès à la plaisance. Nouveaux services, faciliter l’accès à la pratique ou adaptation de l’offre aux demandes des primo-pratiquants comme des anciens naviguant … sont autant d’enjeux qui engagent la filière à se rassembler pour se moderniser et innover.

 

Un rendez-vous en Région qui vient compléter le travail de la CNP

 

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance se félicite du succès de cette première édition qui complète son rendez-vous annuel (la conférence annuelle du nautisme et de la plaisance) et permet de présenter en Région, le travail qu’elle réalise désormais dans le cadre du Comité Nautisme et Plaisance, instance interministérielle qu’elle co préside avec le SG MER. La CNP remercie l’ensemble des participants et tout particulièrement son partenaire, le Groupe Ouest France, pour la qualité de son organisation.

 

La CNP entend désormais travailler à une deuxième édition, résolument tournée vers la prospective et l’ouverture à l’international. 

0 commentaires

Première Conférence Annuelle du Nautisme et de la Plaisance : un axe stratégique de développement des Territoires

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) a organisé sa 1ère conférence à Paris.

Rassemblant 23 fédérations et associations, la Confédération représente 9 millions de pratiquants réguliers et occasionnels, 90 000 licenciés de fédérations sportives, 50 000 salariés travaillant dans 5 000 entreprises et plus de 500 ports de plaisance.

Lire la suite 0 commentaires

Le site de la Confédération est lancé

Amené à remplacer merlibre.fr, le site www.confederationnautisme.fr est lancé. Suivez-notre actualité et les grands événements de la Confédération comme la 1ère conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance qui se tiendra le 12 octobre à Paris.

0 commentaires

2ème assemblée générale de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance

 Réunis en assemblée générale, le 4 février,  les vingt et un membres de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance ont réaffirmé leur souhait de mieux faire entendre la voix de la communauté nautique auprès des pouvoirs publics.

 

Lire la suite 0 commentaires

Avenir de la SNSM : très concernée, la Confédération du Nautisme et de la Plaisance est prête à faire des propositions

Le 29 janvier dernier, Monsieur le Premier Ministre a initié une mission d'étude sur la pérennisation du modèle économique de la SNSM. Cette association qui mobilise plusieurs milliers de bénévoles au service du sauvetage des vies humaines en mer est en effet confrontée à une exigence de qualité croissante, quand la part des soutiens publics qui lui sont accordés diminue sensiblement et régulièrement.

Lire la suite 1 commentaires

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance est officiellement créée

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance a officiellement été lancée mardi 27 octobre. Composée à ce jour de 21 membres, la Confédération a désigné son équipe dirigeante :

  • Monsieur Yves LYON-CAEN, Président - Président de la Fédération des industries nautiques ;
  • Monsieur Serge PALLARES, Vice-Président - Président de la Fédération Française des Ports de Plaisance ;
  • Monsieur Jean KIFFER, Vice-Président et Secrétaire - Président de l’Alliance Française pour la Promotion de la Pêche Plaisance (FNPPSF, FFPM, FCSMP) - AF3P ;
  • Monsieur Jean KERHOAS, Vice-Président et Trésorier - Vice-Président de la Fédération Française de Voile.
Lire la suite 0 commentaires